logo CRAQ

2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007

Des chercheurs du CRAQ découvrent l’existence d’un filament composé de centaines de galaxies grâce au télescope spatial Herschel
2012-06-12

Une équipe dirigée par des chercheurs du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) de l'Université McGill a découvert un immense filament d'une extrême luminosité composé d'une multitude de galaxies et de milliards de nouvelles étoiles à l'aide du télescope de l'Observatoire spatial Herschel. Ce filament relie deux amas galactiques qui, jumelés à un troisième, entreront en collision et donneront naissance à l'une des plus grandes super-galaxies de l'Univers.

Cette découverte constitue une occasion unique d'étudier l'évolution des galaxies et des structures cosmiques. Ce filament est en effet la première structure de cette nature observée en cette ère déterminante de construction cosmique caractérisée par la naissance de super-galaxies, ces gigantesques formations composées de milliers de galaxies. Grâce au rayonnement de ce pont galactique, les astronomes jouissent d'une occasion unique d'étudier l'évolution des galaxies et les mécanismes par lesquels elles fusionnent pour former des super-galaxies.

Le filament intergalactique renferme des centaines de galaxies, s'étend sur huit millions d'années-lumière et relie deux des trois amas qui forment une super-galaxie appelée RCS 2319. Cette nouvelle super-galaxie est une formation exceptionnellement rare et distante, dont la lumière s'est rendue jusqu'à nous en plus de sept milliards d'années.

RCS 2319 fait l'objet d'une importante étude observationnelle dirigée par la professeure Tracy Webb et son équipe du Département de physique de l'Université McGill, dont les coauteurs boursiers postdoctoraux Kristen Coppin et Jim Geach. Des observations précédentes dans le domaine visible et celui des rayons X avaient permis de découvrir les noyaux des amas et de présumer de la présence d'un filament. Toutefois, ce n'est qu'après que des astronomes eurent observé cette région à l'aide du télescope de l'Observatoire spatial Herschel que l'intense activité de formation stellaire est apparue clairement. Les nuages de poussières masquent la plus grande partie de cette activité au début de l'Univers, mais des télescopes comme celui de l'Observatoire spatial Herschel sont assez puissants pour détecter la lumière infrarouge dégagée par cette poussière lorsqu'elle est chauffée par les étoiles naissantes..)

La quantité de lumière infrarouge permet de croire que les galaxies qui composent le filament produisent l'équivalent d'environ 1 000 masses solaires de nouvelles étoiles chaque année. Aux seules fins de comparaison, la Voie lactée produit l'équivalent d'environ une masse solaire de nouvelles étoiles chaque année.

Selon les chercheurs, cette prodigieuse activité de formation stellaire dans le filament tient au fait que les galaxies qui le composent sont contenues dans un volume cosmique relativement faible sous l'effet de la force gravitationnelle.

À propos de la mission Herschel

La mission Herschel est la pierre angulaire de l'Agence spatiale européenne, dont les instruments scientifiques ont été fournis par un consortium d'instituts européens et à laquelle la NASA apporte un important soutien. Le Bureau du projet Herschel de la NASA est situé au Laboratoire de propulsion par réaction de la NASA, à Pasadena, en Californie. Le Centre des sciences Herschel de la NASA, qui fait partie du Centre d'analyse et de traitement des infrarouges à l'Institut de technologie de la Californie, à Pasadena, soutient l'ensemble de la communauté des astronomes aux États-Unis. Caltech assure la gestion du Laboratoire de propulsion par réaction pour le compte de la NASA.

Renseignements sur la mission Herschel :
http://www.herschel.caltech.edu
http://www.nasa.gov/herschel
http://www.esa.int/SPECIALS/Herschel

PHOTO: Un filament d'étoiles et de galaxies en formation. À gauche, en lumière visible et à droite en lumière infrarouge. Image credit: ESA/NASA/JPL-Caltech/CXC/McGill Univ.

Source :
Cynthia Lee
Université McGill
Tél. : 514-398-6754

Renseignement :
Olivier Hernandez, Ph.D.
Relation avec les médias
CRAQ – Université de Montréal
Tél. : 514-343-611,1 poste 4681
olivier@astro.umontreal.ca | @OMM_Officiel | @CRAQ_Officiel


Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer, version 6.0 et ultérieures, et Netscape, version 6.0 et ultérieures.