La mission du CRAQ est de :


 
-Promouvoir l'excellence en astrophysique au Québec et faire rayonner l'astronomie québécoise sur la scène mondiale
-Assurer l'enseignement supérieur et la formation avancée d'étudiants en astrophysique
-Favoriser l'implantation de ce champ de connaissance dans la culture québécoise
-Permettre la mise en commun des ressources matérielles et financières de ses membres pour une recherche scientifique de pointe
 
Événement à venir : Séminaires/Colloques ou Activités grand public

Actualités Dernières nouvelles

Eta Carinae: Violente collision du vent stellaire entre deux étoiles monstres.

L’étoile Eta de la Carenne (Eta Carinae), visible de l’hémisphère sud, est un système stellaire binaire massif et lumineux. La composante la plus massive est l’une des plus grandes et des plus lumineuses étoiles connues. Dans la région centrale du système binaire, les puissants vents stellaires des deux étoiles entrent en collision à des vitesses allant jusqu’à 10 millions de km par heure. Une équipe de recherche internationale dirigée par Gerd Weigelt de l’Institut Max Planck de radioastronomie (MPIfR) à Bonn, incluant le professeur Anthony Moffat de l’Université de Montréal et membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), a pour la première fois étudié Eta Carinae en utilisant des techniques d’imagerie interférométriques dans le domaine du proche infrarouge. L’équipe a obtenu des images uniques des régions où se produit la collision entre les vents stellaires des deux étoiles. Ces découvertes améliorent notre compréhension de ce monstre stellaire énigmatique. Les observations ont été réalisées avec le Very Large Telescope Interferometer (VLTI) de l’Observatoire européen austral (ESO).  Cliquez ici pour plus d'info


Prix et distinctions Dernières nouvelles

Jason Rowe reçoit la Médaille d’excellence scientifique exceptionnelle de la NASA pour ses travaux de recherche sur les exoplanètes

Le chercheur du CRAQ, membre de l’iREx et professeur adjoint de l’Université Bishop’s, Jason Rowe, est le récipiendaire de la Médaille d’excellence scientifique exceptionnelle de la NASA pour sa contribution en tant que membre de l’équipe de la mission Kepler, l’une des plus fructueuses expériences scientifiques des dernières années.  Cliquez ici pour plus d'info


Visitez Science! On blogue.

Le Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) est un partenariat entre l'Université de Montréal, l'Université McGill et l'Université Laval, qui regroupe chercheurs et collaborateurs dans le domaine de l'astronomie et de l'astrophysique issus de ces trois institutions, de l'Université Bishop's, du Cégep de Sherbrooke, de l'Agence spatiale canadienne, et d'entreprises privées (Photon etc., ABB Bomem Inc., Nüvü Camëras). Le CRAQ est un des regroupements stratégiques financés par Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT).



Le CRAQ constitue un pôle unique au Québec de chercheurs en astrophysique dont les expertises variées et complémentaires, axées sur l'excellence, leur permettent d'être innovateurs, créatifs et compétitifs dans plusieurs domaines scientifiques, offrant ainsi aux étudiants des cycles supérieurs un éventail important de sujets en recherche fondamentale et appliquée.

Les activités du CRAQ se développent autour des quatre axes principaux suivants :

  • la recherche fondamentale et appliquée en astrophysique
  • la conception d'instruments pour des observatoires nationaux, internationaux et spatiaux grâce à ses laboratoires d’astrophysique expérimentale,
  • l'Observatoire du Mont-Mégantic (l'OMM),
  • et, finalement, la diffusion des connaissances astrophysiques auprès du grand public.

 

Séminaires/Colloques à venir (7 prochains jours)


Mardi, le 23 octobre 2018
Planetary Materials: Recorders of the Formation of the Solar System and Planets
Audrey Bouvier, University of Western Ontario
Heure : 15:30
Lieu : Université McGill, McGill Space Institute (3550 University), Conference Room

Mardi, le 23 octobre 2018
Les amas et superamas de galaxies, témoins de l'évolution de la matière dans l'Univers
Dominique Proust, Observatoire de Paris, campus de Meudon, France
Heure : 15:30
Lieu : Université Laval, Auditorium du Pavillon d'optique photonique, porte 1168

Jeudi, le 25 octobre 2018
The SPECULOOS transit survey: hunting for red worlds
Michaël Gillon, Institut STAR / Université de Liège
Heure : 11:30
Lieu : Université de Montréal, Pavillon Roger-Gaudry, Local D-460

Mardi, le 30 octobre 2018
À venir
Charlotte Mason, Smithsonian Astrophysical Observatory
Heure : 15:30
Lieu : Université McGill, Ernest Rutherford Physics Building, R.E. Bell Conference Room (room 103)

 

Activités grand public à venir (prochain mois)


Mardi, le 23 octobre 2018 à 13:30
Lamontagne, Robert :  Vie extraterrestre - À deux doigts d'une réponses
Lieu : 2110 Ch. du Tour-du-lac, Nominingue, Qc
Qu'elles soient des Jupiter chauds, des super-Terres ou des planètes océaniques, la diversité des quelque 4000 exoplanètes découvertes à ce jour est étonnante. Y trouverons-nous de la vie ? Quel rôle jouent les astronomes canadiens dans cette quête? Et si la prochaine génération de grands télescopes nous livrait la réponse d'ici dix ans? Regard sur un moment charnière de l'histoire, un moment où la science-fiction pourrait bien rejoindre la réalité.

Mercredi, le 24 octobre 2018 à 19:30
Gillon, Michaël :  La vie au-delà du système solaire: de la science-fiction à la science
Lieu : Université de Montréal, Pavillon Jean-Brillant, B-2325
De tout temps, l'existence d'autres mondes habités a fasciné l'être humain. Jusqu'à la révolution copernicienne, cette hypothèse pluraliste est restée purement mythologique ou philosophique. La compréhension que notre Terre, loin d'être le centre de tout, n'est que l'une des nombreuses planètes en orbite autour du Soleil, lui-même n'étant qu'un astre similaire en tout point aux étoiles tapissant la voûte céleste, a fait alors du pluralisme cosmique une notion dominante défendue par de nombreux philosophes et érudits. Plus tard, l'astronomie nous enseigna qu’il y a des centaines de milliards d’étoiles dans la Voie Lactée, notre galaxie, et qu'il y a des centaines de milliards de galaxies dans notre Univers en expansion. Face à une telle immensité, il est très tentant d'émettre l'hypothèse de l'existence d'autres planètes habitées, et même d'autres civilisations technologiques, quelque part au-delà de notre système solaire. Cette hypothèse a captivé le public durant la deuxième partie du 20e siècle, avec l'aide d'innombrables histoires de science-fiction, de romans et de films. Au cours des deux dernières décennies, cette fascination est devenue encore plus forte, et cette fois grâce à la science au lieu de la science-fiction. En effet, dans les années 90, des astronomes ont détecté les premières exoplanètes, c'est-à-dire les premières planètes en orbite autour d'une autre étoile que le Soleil. Depuis ces découvertes historiques, plus de 3000 exoplanètes ont été détectées à un rythme sans cesse croissant. Quelques dizaines d'entre elles sont « potentiellement habitables », c'est-à-dire pourraient être des mondes rocheux abritant des océans d'eau à leur surface, comme notre Terre. De là à imaginer des formes complexes de vie sur certaines de ces planètes, il n'y a qu'un pas franchi joyeusement par beaucoup. Mais l'imagination sera bientôt remplacée par des mesures scientifiques, car, dans la prochaine décennie, nos télescopes les plus puissants pourront sonder les compositions atmosphériques de certains de ces mondes extrasolaires, et éventuellement y trouver des traces chimiques de vie. En cas de succès, notre vision du Cosmos changera pour toujours …

Mercredi, le 24 octobre 2018 à 13:30
Lamontagne, Robert :  Histoires de lune, histoires de vie
Lieu : 145 Boul. Harwood, Vaudreuil-Dorion, Qc
Depuis que des hommes ont marché sur la Lune il y a près de 50 ans, nous avons l'impression de tout connaître de notre satellite naturel. Pourtant plusieurs aspects de notre compagne du ciel demeurent méconnus. Ainsi, non seulement la Lune est-elle liée à l'’histoire de l'humanité, mais elle a probablement joué un rôle dans l'évolution de la vie dans son ensemble sur notre planète. Peut-être est-elle même à l'origine de la vie! Au cours de cette conférence je décrirai quelques-uns des liens que l'on peut tisser entre la Lune et la vie sur Terre.


Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer, version 6.0 et ultérieures, et Netscape, version 6.0 et ultérieures.