logo CRAQ

2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007

Un astrophysicien québécois est finalement le premier à avoir photographié une planète extrasolaire
2010-06-29

David Lafrenière, chercheur postdoctoral au Département de physique de l'Université de Montréal et membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), confirme la présence d'une planète autour d'une étoile autre que le Soleil en la photographiant. Cette planète est en orbite à 300 fois la distance Terre-Soleil de son étoile.

En collaboration avec Ray Jayawardhana et Marten van Kerkwijk, chercheurs à l'Université de Toronto, David Lafrenière a confirmé que leur découverte, faite en 2008 (http://craq-astro.ca/actualite2.php?num_act=19), faisait d'eux les pionniers officiels de l'imagerie des exoplanètes. L'équipe de chercheurs dirigée par David Lafrenière est donc la toute première équipe à obtenir une image d'une exoplanète. Découverte en 2008, il lui aura fallu plus de deux ans d'analyse de spectres, de relevés de positions et d'images afin de lever l'incertitude sur la nature de l'objet qui était en orbite autour de l'étoile 1RXS J160929.1-210524, située dans la constellation du Scorpion. C'est grâce au télescope de 8 m Gemini Nord et à son système d'optique adaptative conçu au Canada que cette première image a été obtenue. « Déjà en 2008, nous savions que cette planète était présente à coté d'une étoile de masse similaire au Soleil », souligne David Lafrenière.

La très grande proximité entre les deux objets (étoile et planète) suggérait fortement l'existence d'un lien entre eux. Mais il n'était pas possible, à l'époque, de savoir si les deux objets étaient alignés par « chance » au moment de l'observation ou s'ils possédaient réellement un lien physique. « Nos observations ont maintenant confirmé hors de tout doute scientifique que la planète tourne bel et bien autour de son étoile », précise David Lafrenière en ajoutant que cette planète particulière, de huit fois la masse de Jupiter, est la planète dont le rayon de l'orbite est le plus grand connu à ce jour.

Ces résultats sont publié dans la prestigieuse revue Astrophysical Journal.

David Lafrenière vient tout juste d'obtenir le prix Prix John-C.-Polanyi du CRSNG en collaboration avec René Doyon et Christian Marois pour leur première image d'un système multiple d'exoplanètes en novembre 2008.

Renseignements :
Olivier Hernandez, Ph.D., relation avec les médias
CRAQ – Université de Montréal
Tél: 514-343-6111 ext 4681
olivier@astro.umontreal.ca


Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer, version 6.0 et ultérieures, et Netscape, version 6.0 et ultérieures.